Notre association

Bienvenue dans nos résidences AREPA

Il était une fois AREPA

AREPA, association loi 1901, est née en janvier 1964, portée par le Service social OSICA, alors Société Centrale Immobilière de la Caisse des Dépôts et Consignations pour assurer la gestion des logements-foyers qu'elle construit.

Il s'agit de répondre aux besoins de nombreuses personnes âgées qui, au début des années soixante, alors que la France poursuit son effort de construction, ont des conditions de logement très précaires.

Maisons-Alfort est le premier logement-foyer pris en charge par l'association. Il sera suivi par trente- six autres qui seront ainsi réalisés dans les années 70 dans tous les départements d'Ile-de-France (Paris, Seine-Saint-Denis, Yvelines, Seine-et-Marne, Val-de-Marne, Hauts-de-Seine, Val-d'Oise) à des prix accessibles pour tous.

Reconstituer un « chez-soi », mais aussi pouvoir bénéficier de services dans un environnement adapté et sécurisant, assurer le maintien des personnes âgées dans leur nouveau domicile, autant d'objectifs qu'AREPA se fixe dans ses jeunes années.

séparation

1981-1990

Au début des années 80, les résidents des logements-foyers commencent à vieillir et avec l'âge apparaissent des problèmes de dépendance physique et de handicap. Permettre l'accueil et l'accompagnement de personnes de plus en plus âgées devient l'urgence.

AREPA met à profit sa notoriété pour convaincre les pouvoirs publics d'orienter leur politique vers un autre type de résidence, plus médicalisée.

La première MAPAD (Maison d'Accueil pour Personnes Agées Dépendantes) ouvre ainsi ses portes en 1981 à Sèvres (92).

séparation

1991-2000

En 1991, plus que jamais attachée à sa volonté d'innovation, AREPA crée sa première unité de vie pour personnes désorientées à Jouy-en-Josas (78). Structure spécifique à l'architecture adaptée, cette unité de vie de 14 chambres ouvertes sur un espace de vie collectif apporte enfin une solution concrète à la prise en charge médicale et sociale de la personne âgée atteinte de la maladie d'Alzheimer.

En 1995, à Mandres-les-Roses (94) une Maison d'Accueil Pour Adultes Dépendants héberge à la fois des personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer et des adultes handicapés vieillissants.

séparation

2000-2010

2000 : AREPA ouvre son vingtième EHPAD à la Chapelle-Saint-Luc, dans la banlieue de Troyes (10).

2004 : ouverture d'un EHPAD entièrement dédié à la maladie d'Alzheimer et aux troubles apparentés à Issy-les-Moulineaux (92).

2008 : ouverture de la résidence Vallis Aurea à Saint-Sorlin-en-Valloire (26), modèle original et moderne qui regroupe au sein d'un même lieu un EHPA et un EHPAD.

séparation

2012

Reprise en gestion de l'EHPAD La Pagerie à Rueil-Malmaison et de l'EHPA La Bastide à Cergy- Pontoise.

Projets d'ouverture d'un EHPA à Vincennes et d'un EHPAD à Créteil.

Aujourd'hui, AREPA, acteur associatif majeur en matière de gestion de structures pour personnes âgées, est également le plus ancien.

AREPA, c'est bientôt 50 ans d'histoire, 41 EHPA (établissement d'hébergement pour personnes âgées ou logements-foyers), 27 EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) dont 18 disposant d'une Unité de Vie Protégée (UVP) pour personnes désorientées, et une structure exclusivement réservée aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de pathologies apparentées, la résidence Les Neuf Muses à Issy-les-Moulineaux.

AREPA c'est aussi un service de soins à domicile (SSIAD), intégré à la résidence médicalisée de Choisy-le-Roi.